L’été fut chaud et continue à l’être mais plus modérément. C’est l’occasion de réintroduire au jardin les plantes plus sensibles à la chaleur: Les salades par exemple. Les après-midi provençaux étant encore un peu cuisants pour les feuilles fragiles des rougettes et batavias, nous les protégeons par un chapeau en terre cuite ou une caissette ajourée et avec un arrosage adéquat, elles poussent rapidement. Le pot en terre cuite a l’avantage de conserver un peu l’humidité de la nuit et d’offrir une ambiance plus fraîche à la plante tout en gardant une atmosphère ventilée. La caissette ne conserve pas l’humidité, en contrepartie, elle génère de l’ombre sur la plante tout au long de la journée. Quelques graines de capucine tombées au sol en fin de printemps germent et tendent leur feuilles entre les lattes de bois.

Au jardin, les semis d’épinard, mâche, salade (reine des glaces, chicorée bigarrée…), radis, sont en place, il n’est pas trop tard pour en semer. Si vous avez un espace nu au jardin, la récolte est passée (pomme de terre par exemple) semez un couvert végétal comme la phacélie, la moutarde, le seigle… ou couvrez le avec ce que vous avez sous la main (tonte de pelouse, foin, paille…)

Vous pouvez penser aussi à semer des fleurs bisannuelles comme les campanules, les rudbeckias… elles ont besoin de passer l’hiver pour fleurir l’année prochaine ou des vivaces qui semées maintenant et gardées à l’abri seront mises en place au printemps prochain comme les coréopsis, gypsophile et bien d’autres.